Spirit of Britain

Le blogue du développement de ma Jaguar "E Type", de ma Triumph Bonneville et de ma Royal Enfield

Les origines de la Bonneville

La Triumph Bonneville est considérée comme une moto des plus paisible, presque une antiquité remise aux normes actuelles, pourtant la genèse de son nom est des plus sportive…  

 

En 2009, le 50ème anniversaire de la Triumph Bonneville fut célébré par le journaliste britannique Alan Cathcart en battant quatre records du monde de vitesse lors de l’événement qui a donné son nom à la moto « The Bonneville Speed trials ».

 

Introduite en 1959, elle fut baptisée « Bonneville » après les records de Triumph sur le lac salé de l’Utah le 6 septembre 1956. Ce jour là, Johnny Allen atteignit 342 km/h sur une machine utilisant un moteur de 650 cm³ provenant d'une Triumph Tiger 110.

 

Lors de l’édition de cette année tenue du 30 août au 3 septembre, le journaliste anglais a d’abord piloté une Thruxton Bonneville d’origine mise au point par Matt Capri, propriétaire du Soft Bay Triumph situé en Californie. Cathcart a franchi la barrière des 150 miles à l’heure (plus de 241 km/h) établissant ainsi un nouveau record FIM mondial du mile lancé. Il a atteint 152,678 mph (soit 244,620 km/h) avant de récidiver sur le kilomètre lancé avec 152,770 mph pour une vitesse de pointe maximale de 153,150 mph (246,229 km/h). Ces vitesses déterminent ainsi de nouveaux sommets pour la catégorie FIM des bicylindres 1.000 cc à admission atmosphérique.

 

Ensuite, Cathcart signait deux autres records mondiaux, toujours pour les bicylindres 1000cc, mais à alimentation forcée. C’est au guidon d’une Bonneville dotée d’un turbo monté chez Soft Bay qu’il a couvert le mile lancé à 165,405 mph (265,541 km/h) et à 165,672 mph pour le kilomètre lancé. Ici, la plus grande vitesse de pointe se situait à 171,624 mph (275,197 km/h).

 

Triumph%20Bonneville%20Alan%20Matt

 

Source : Triumph.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jean-Luc

L'Histoire de ma Jaguar E Type V12 et de ma Triumph Bonneville
Voir le profil de Jean-Luc sur le portail Overblog

Commenter cet article