Spirit of Britain

Le blogue du développement de ma Jaguar "E Type", de ma Triumph Bonneville et de ma Royal Enfield

Yellow Péril - Suite.

J'ai reçu des nouvelles de la superbe Norton "Yellow Péril" et concernant le Bol d'Or Classic :

 

Pas de bol cette année, après avoir travaillé dur pour rendre la moto opérationnelle, nous étions prêt pour cette 9ème édition du bol d’or classic, les chronos de Franck réalisés quinze jours plus tôt, nous laissaient entrevoir une possibilité de podium.


Sur place le vendredi, nous avions du mal à régler la moto, et le meilleurs chronos possibles furent 2.04 et 2.03 pour ces essais libres, la moto vibrait encore beaucoup et l’équipe de mécanos devait faire face à une multitude de petit problème auquel ils ont remédié avec une grande rapidité.


Le lendemain, essais chronos, la la moto ne marchait plus, elle donnait de violents à-coups, et nous avons mis plusieurs heures pour trouver l’origine du disfonctionnement en remplacent la totalité du système d’allumage + démontage des carburateurs et réglage, notre pilote bleu était No’t Gérard (Rolland-Piègue) qui n’a pu faire mieux que 2.04 , et Franck (Innocenti) pilote blanc, lui n’a même pas pu se qualifier en raison des problèmes rencontrés, pour la deuxième séance d’essais GG n’a pu faire qu’un 2.03 et Franck un 2.03 aussi, ce qui ne reflète pas le potentiel pilote moto.
 

L’équipe de mécanos à beaucoup travaillé pour régler le châssis et tout les embêtements qui nous pourrissaient la vie! mais à une heure du départ de la manche de nuit le samedi soir nous nous sommes aperçu que le support de démarreur était cassé, et sans démarreur c’est départ à la poussette en dernière position, 48ème sur 55 équipages, Franck qui nous a dit que la moto était parfaite pour la course, a cravaché dur avec détermination! au bout d’un tour il pointait déjà en 25ème position, et c’est avec un immense plaisir que nous l’avons vu faire une époustouflante démonstration de pilotage en doublant quantité de pilotes à chaque tours, à la fin du 11ème tour après 22 minute de course, il pointait en 12ème position, et tout les espoirs de podium étaient permis! mais à la fin du 12ème après le virage de château d’eau dans la descente qui ramène sur la ligne droite des stands, une grande courbe à gauche qui se négocie à fond de 4 environ 180 km/h, le moteur s’est bloqué, Franck sur l’angle, en un dixième de secondes s’est retrouvé au sol, et avec la moto ils ont commencé une interminable glissade de plus de 200 m, les commissaires nous ont immédiatement rassurés sur l’état de Franck, qui n’était pas blessé, juste un peu froissé, évidemment nous sommes un peu déçu, car nous avons pu voir l’énorme potentiel de ce moteur qui même en partant en fin de grille nous aurait permis de finir sur le podium!

 

Les dégâts sont importants, le verdict, une vis de tête de bielle a cassé, le moteur prenait régulièrement 8600 trm, et avec des vibrations, ceci explique peut être cela? je vais étudier cette casse, et trouver les solutions afin que cet avarie ne se reproduise plus, le châssis a bien reçu aussi, il va falloir de long mois avant de pouvoir refaire tourner cette moto.

 

Jean Noel GINDRAT.

 

_0014719.1.jpg

 

casse-900-003.1.jpg

 

Photos : Jean Noel GINDRAT.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jean-Luc

L'Histoire de ma Jaguar E Type V12 et de ma Triumph Bonneville
Voir le profil de Jean-Luc sur le portail Overblog

Commenter cet article